Société

Sénégal: 5.000 enfants prématurés perdent la vie chaque année (Pédiatre)

Sénégal: 5.000 enfants prématurés perdent la vie chaque année (Pédiatre)

Cinq mille (5000) enfants prématurés perdent la vie chaque année au Sénégal dans les services de néonatologie. Les chiffres sont donnés par le Docteur Pape Matar Faye qui réclame des équipements adaptés et la vulgarisation de la méthode mère Kangourou.

En marge de la journée de réflexion et de partage sur la situation de la prise en charge des enfants prématurés au Sénégal organisée lundi, les pédiatres ont attiré l’attention sur la vulnérabilité de cette population.

Revenant sur les chiffres qui font froid aux yeux, Pr Faye a fait savoir que : « La prématurité présente la première cause de décès des enfants de moins de 5 ans. A l’échelle mondiale, sur 15.000.0000 de prématurés qui naissent, 1.000.000 vont décéder chaque année. Et pour ce qui concerne le Sénégal, nous comptons chaque année près de 5000 prématurés qui décèdent faute de prise en charge adéquate aussi bien dans nos structures que dans la communauté ».

« C’est une population qui est très vulnérable et qui a besoin de soin spécifique pour assurer une meilleure survie. Les difficultés sont à plusieurs niveaux. C’est d’abord ce qu’on appelle l’offre de soin qui inclut les locaux, les services de néonatologie, les plateaux techniques mais également les compétences en ressource humaine pour prendre en charge ces enfants prématurés », a déclaré le chef de service de néonatologie de l’hôpital pour enfant Albert Royer de Fann.

Pour sauver cette couche vulnérable, le Pr Pape Matar Faye a appelé à combler les gaps qui sont nombreux et à généraliser la méthode mère Kangourou. « Il faut généraliser ce qu’on appelle le soin Kangourou, c’est-à-dire un type de soin où c’est la maman qui assure le soin du nouveau-né prématurée », a-t-il lancé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 21 =


Bouton retour en haut de la page