A LA UNEActu Rufisque

Escroquerie foncière à Diamniadio : Alassane, candidat à la mairie de Bambilor, morcèle et vend le site réservé à…

Escroquerie foncière à Diamniadio : Alassane, candidat à la mairie de Bambilor, morcèle et vend le site réservé à...

Nous ne cessons de le dire : le département de Rufisque est miné de « bombes » foncières. Des bombes de toutes couleurs. Les unes plus foncées que les autres. En atteste cette affaire du courtier Alassane Sarr, Candidat à la mairie Bambilor qui, sans aucune autorisation, a morcelé en parcelles le terrain réservé à l’Institut National d’Éducation Physique et Sportive de Sébi Ponty, dans la Commune de Diamniadio. Des parcelles qu’il a vendues à d’honnêtes citoyens dont le seul tort est de lui avoir fait confiance. Parmi ceux-là, Monsieur S.B, un Opérateur Économique établi à Dakar. Ce dernier, par exploit d’huissier du 25 novembre 2020, l’a assigné devant la juridiction de créances aux fins d’entendre le Juge des référés d’ordonner une expertise pour déterminer la position exacte des 10 parcelles que le requis lui a vendues à 15 millions de FCFA. Soit 1 million 500 mille par parcelle.

Déférant à cette mission que lui a confiée le Juge au Siège Samba Ndiaye du Tribunal Hors Classe de Dakar, sous l’ordonnance Numéro 2 du 04 janvier 2021, le Géomètre Agréé, M. Alpha Mané dira ceci dans son rapport :

« …Nous avons fait connaissance des lieux, accompagné d’un sachant pour identifier les dix (10) parcelles en cause.

Nous avons ensuite pris nos dispositions pour faire des relevés de terrains et noter tous les renseignements nécessaires à la rédaction de ce rapport dont la teneur montre que les 10 lots, objet de cette expertise, sont à Diamniadio sur le TF 355/R dans sa partie Nord-Est (Sébi Ponty).

Nous avons ainsi reporté les relevés sur le plan pour constater qu’effectivement, un petit lotissement de dix (10) lots est réalisé sur cette partie du TF 355/R qui se trouve être un équipement à caractère sportif (Institut National d’Éducation Physique et Sportive).

Nous avons remarqué sur le même site aussi l’existence d’un autre lotissement qui chevauche le premier réalisé au même endroit, matérialisé par des bornes et des parcelles. Nous remarquons en outre que sur le terrain, les bornes de ces parcelles ne sont pas numérotées.

Cependant, pour éviter une éventuelle confusion des lots, nous avons requis les services d’un sachant qui nous a montré les lots qui appartiennent à S.B.

Les parcelles sont effectivement sur la réserve d’équipement en nature d’INEPS. La Structure n’est pas encore construite, mais elle est prévue à cet endroit et, rien ne peut changer la destination de ce projet… », lit-on dans le rapport.

Convaincu qu’Alassane Sarr n’a vendu que du vent à S.B, le Juge Samba Ndiaye l’a convoqué et l’a entendu, avant d’envoyer une réquisition au Service des Domaines de Rufisque. Mais, vu la gravité du dossier, on peut affirmer sans embage qu’Alassane Sarr risque gros.

Mis au parfum, la population de Diamniadio a mis sur pied un Collectif pour la défense de ses intérêts, pour que de tels actes ne se reproduisent plus dans leur Commune. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’une série de manifestations est prévue dans les jours à venir.

« Nous n’accepterons plus qu’on nous vole nos terres, à travers de faux baux, faux échanges ou faux Titres d’État fabriqués, de toute pièce, à partir des bureaux climatisés. C’est fini cet accaparement … », réagit l’un des membres du Collectif à qui nous avons tendu notre micro.

Selon lui, « des plans ont été modifiés sur des lotissements administratifs ». C’est le cas, dit-il, à Diamniadio Sud où 80 hectares de terre sont accaparés et distribués à Diop Sy, Badiane et consorts ; ce qui a valu l’emprisonnement d’un homme honnête du nom de Babacar Thiaw. Notre interlocuteur d’évoquer également ces 54 hectares morcelés, sans aucuns avis des services compétents…

Ainsi, en suivant cette logique du Collectif décidé de ne plus se laisser faire, il urge que l’État du Sénégal intervienne vite. Mais, pour mieux désamorcer les bombes, la seule solution qui s’offre à cet État, c’est de déclasser la forêt de Dougar afin de permettre au Maire de régler tous ces.contentieux.

Quant à Alssane Sarr et sa bande, ils doivent être interdits d’exécuter des lotissements ou de vendre des parcelles.

Kumbalamba

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 17 =


Bouton retour en haut de la page