A LA UNEActu Rufisque

Diamniadio : Journée portes ouvertes du centre sectoriel de formation aux métiers de la mécanique (CSFP – MEM)

Diamniadio : Journée portes ouvertes du centre sectoriel de formation aux métiers de la mécanique (CSFP - MEM)

Plus de 200 jeunes des départements de Dakar, Pikine et Rufisque évoluant dans le secteur de la mécanique sont enrôlés dans le centre sectoriel de formation aux métiers de la mécanique (CSFP – MEM) de Diamniadio. Selon les autorités de cet établissement, cette formation pourrait répondre à la problématique de l’émigration clandestine et du chômage au Sénégal. Ledit centre a organisé une journée portes ouvertes pour montrer aux organisations professionnelles les opportunités que peuvent avoir les jeunes sur ce plan.

La formation professionnelle, un pilier très important dans le développement d’un pays. C’est ce qu’a compris le sectoriel de formation aux métiers de la mécanique (CSFP – MEM) de Diamniadio qui a organisé, ce mercredi 25 novembre 2020, une journée portes ouverts pour monter les opportunités que peuvent avoir les jeunes dans ce centre.

« Le prétexte de cette journée est de montrer les opportunités de formation que le centre a, les différentes filières et les différents métiers qui sont développés ou déroulés au sein du centre », a expliqué M. Félix Tavares, directeur du CSFP – MEM.

Prenant part à cette journée de Portes Ouvertes, les organisations professionnelles en automobile invitent les autorités à ne pas stigmatiser les garagistes.

« On connait exactement que beaucoup de mécaniciens n’ont pas la  chance d’aller. Ils sont formés sur le tas. Mais la technologie avance et s’il n’y a pas de mise en niveau, il y aura aujourd’hui beaucoup de catastrophes sur le plan de l’automobile. On ne peut pas parler du développement du secteur de l’automobile sans tenir en compte ces mécaniciens. Parce que je vois très souvent quand on invite les gens sur secteur du transport, on invite tout le monde sauf les techniciens », a martelé M. Idrissa Sarr, coordonnateur des garagistes.

Ainsi, pour mieux veiller à la réinsertion des jeunes apprenants dans ce centre de formation, le ministère chargé de la formation professionnelle a posé des jalons pour garantir l’employabilité.

« L’Etat a mis en place des structures telles que le 3FPT, l’ONFP qui sont en change de financer les jeunes à 90 % de leur formation et les apprenants n’auront que 10 à 20 % », a précisé M. Ousmane Seck, chef de la division formation professionnelle.

Selon ces acteurs de la formation professionnelle, cette opportunité pourrait être une réponse à l’éradication de l’émigration clandestine et au chômage des jeunes.

« Nous avons comme finalité d’appuyer les efforts de l’Etat du Sénégal dans l’amélioration de l’employabilité des jeunes pour les donner une perspective d’emploi, une assurance et une confiance qu’ils peuvent rester ici au Sénégal et réussir au Sénégal », a assuré M. Mor Fall, conseiller technique au niveau du bureau d’étude.

Au total, quatre vint et seize (96) apprenants à longue durée et cent cinquante (150) tentent l’aventure dans ce centre sectoriel de formation aux métiers de la mécanique (CSFP – MEM) de Diamniadio pour se faire un diplôme reconnu par l’Etat et espérer avoir un emploi descente.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 10 =


Bouton retour en haut de la page